À propos de la race

Les origines

 

A l'origine le Berger Américain Miniature (BAM) n'était qu'une sélection opérée à partir de "très petits" bergers australiens. Au bout de quelques générations, les caractéristiques furent fixées. Pour totalement le distinguer de son aïeul, le berger australien, les éleveurs ne firent plus de "croisements" entre les deux races (berger australien et berger américain miniature) et fixèrent les caractéristiques de cette nouvelle race sous l'appellation de berger américain miniature  (Miniature American Shepherd). Le but de la sélection est de maintenir la taille réduite, le caractère enjoué et les aptitudes bergères.
Ce n'est que très récemment en 2011, que l'American Kennel  Club (AKC) accepta d'intégrer et donc, de reconnaître le berger américain miniature en tant que race à part entière, en l'intégrant dans le Herding Group (Chiens de bergers)... aux côtés de son aïeul, le  Berger Australien.
Pour sa part, le Club Canin Canadien (CCC ou CKC) a finalement reconnu la race en juillet 2018. 

Les chiens qui ce font appeler berger australien miniature ne sont pas reconnus comme des chiens pure race car ils sont souvent le fruit de croisement avec des chiens de plus petites races (chihuahua, poméranien, etc). Tout comme les bergers australiens dis de petit format (moins de 18 pouces)  qui ne sont pas standard et non conforme.

image1

Caractéristiques

La taille et le poids

image2

Ils sont légèrement plus long que haut avec une ossature modérée en proportion avec la taille et le poids de leurs corps. 

Hauteur pour les mâles – 35.5 cm (14 po) jusqu’à et incluant 45.7 cm (18 po) au sommet du garrot. 

Hauteur pour les femelles – 33 cm (13 po) jusqu’à et incluant 43.2 cm (17 po) au sommet du garrot.

Leur poids varie en moyenne entre 20 et 35 lbs.

Texture de sa robe (poil)

image3

Leur robe modérée est de texture et de longueur moyenne, droite à ondulée et résiste aux intempéries. Leur sous-poil varie en quantité et selon les saisons. Leur poil est court et lisse sur la tête et sur le devant des membres antérieurs. L’arrière de leur membres antérieurs et leur culotte sont modérément fournis. La crinière et le jabot sont plus marqués chez les mâles que chez les femelles.

Couleur de sa robe (poil)

image4

Les couleurs sont variées et uniques. Les couleurs reconnues sont noir, rouge, bleu merle et rouge merle. Chacune de ces couleurs pouvant être unie, bicolore (ajout de blanc ou feu)  ou tricolore (ajout de blanc et feu). Le merle s’exprimera par n’importe quelle quantité de marbrures, mouchetures ou taches. Le blanc et le feu pourra être présent à la tête, au cou, au ventre, aux pattes et sur la queue. ATTENTION!! Le blanc ne doit pas être envahissant.

Tempérament

image5

Avec son expression alerte et attentive, le Berger Américain Miniature est une chien très intelligent qui possède toutes les qualités d'un petit chien de berger et dont il présente un instinct prononcé pour la conduite et la garde des troupeaux. Facile à éduquer, capable de répondre à des  sollicitations variées lui permettant d'évoluer dans différentes  disciplines sportives, le BAM demeure pourtant réservé avec les personnes qui ne lui sont pas familières. Mais une fois qu'il a "fait  connaissance", il devient un compagnon de jeu fabuleux et capable de réelles prouesses, grâce à son agilité et sa petite taille.
Comme tous les chiens aptes au travail, notamment dans son métier d'origine, lorsqu'il est en situation face à un troupeau son comportement change et il se mue en auxiliaire attentif et infatigable.
   

Alimentation & santé

image6

Ce chien solide et rustique, à l'image de son aïeul il ne présente pas de problème particulier d'alimentation. Pas trop gourmand, ce sont généralement des chiens qui savent bien gérer leurs quantité. Ce chien nécessite des activités physiques et mentale régulières afin de garder sa bonne forme.  Sa petite taille, sa toilette réduite au stricte minimum, ses facultés d'adaptation et d'écoute, facilitent grandement sa vie et son éducation en ville.
Sur le plan de la santé, il est conseiller de faire l'acquisition d'un chiot issu de géniteurs et de lignées où les principaux tests et examens recommandés ont été réalisés (DM, PRA, MDR 1, etc).Les tests OFA et CERF sont également essentiels. Le Club Canin Canadien (CCC ou CKC) se fera un plaisir de vous conseiller sur les éleveurs reconnus.
 

Santé & tests génétiques

image7

Troubles génétiques

Les maladies génétiques et héréditaires énumérés sont connus pour avoir des prédispositions d'apparition pour la race Berger Américain Miniature. Cela signifie que les troubles sont plus fréquents chez cette race par rapport à d'autres races de chiens, ou dans la population canine en général. La récurrence de ces troubles suggère que ceux-ci sont des maladies héréditaires, mais pour de nombreuses races, les études visant à déterminer le mode de transmission ou la fréquence dans la race n'a pas été menée, ou n'est pas encore concluante.


Les chiens de race pure les plus populaires ont tendance à avoir le plus de troubles énumérés, dites "maladies génétiques" parce qu'il y a aussi un plus grand nombre de chiens atteints, et d'avoir la possibilité de reconnaître donc plus de prédispositions chez certaines races pour un trouble particulier. La liste des troubles n'est pour l'instant pas totalement quantifié, car cela peut prendre un certain laps de temps avant que les races de chiens soient touchées suffisamment pour reconnaître une maladie héréditaire.

Surdité

La surdité héréditaire dans une ou deux oreilles est due à la dégénérescence des structures de l'oreille interne sensorielles quelques semaines après la naissance. Le mode de transmission de la surdité récessive est héréditaire, puisque les chiens ayant une audition normale dans les deux oreilles peuvent produire des chiots bilatéralement sourds, et vice versa. Les chiens atteints de surdité dans une oreille peut avoir des chiots qui sont sourds dans les deux ou aucun. Statistiquement cependant, les parents sourds sont forcément plus susceptibles de produire des chiots sourds.

Dysplasie de hanche et du coude

La dysplasie de la hanche est un mauvais fonctionnement de l'articulation de la hanche, dite articulation coxo-fémorale, ce qui entraîne des modifications de forme et de volume qui troublent le fonctionnement de la hanche. Le mode de transmission de cette maladie est polygénique (causée par de nombreux gènes différents). Les scientifiques ne savent pas encore quels gènes sont impliqués, ou combien de gènes. Les facteurs qui peuvent aggraver la maladie comprennent l'excès de poids, un taux de croissance rapide et une mauvaise alimentation.

Cataractes

La cataracte est une opacité ou toute perte de transparence du cristallin de l'oeil. L'opacité peut être confiné dans une petite zone de la lentille ou d'une capsule, ou bien elle peut affecter toute la structure. Une cataracte complète affectant les deux yeux entraîne la cécité, alors que les petites cataractes non progressistes peuvent ne pas interférer avec la vision. Les généticiens n'ont pas encore définis l'origine des cataractes pour les races les plus touchées. Il est prudent de supposer que la répétition de ce type de maladie ne peut être qu'héréditaire.

Il y a trois stades de cataracte: congénital, juvénile et adulte, qui vont influer sur la manière de vivre du chien concerner. Les cataractes congénitales ou celles qui se développent à un jeune âge peuvent être réabsorbé, ce qui améliore la vision. La résorption est est totalement imprévisible. Dans le processus de résorption, la matière de lentille liquéfiée peut s'infiltrer et créer une inflammation des yeux et éventuellement provoquer un glaucome.

Microphtalmie

La microphtalmie est une diminution du volume de l’œil, entrainant des déformations de la cornée, du cristallin, de la chambre antérieure et/ou de la rétine. Ceci est souvent associée à d'autres anomalies oculaires, y compris les défauts de la cornée, la chambre antérieure, cristallin et/ou la rétine. Lorsque les changements sont légers, il n'y a généralement pas de déficience visuelle. Avec une microphthalmie modérée, le globe oculaire remplit environ la moitié de l'ouverture. Environ 50% de ces chiots seront aveugle. Si le défaut est grave, tous les chiots sont aveugles. En général, la microphtalmie est évidente dès que les yeux d'un chiot sont ouverts. La microphtalmie avec de multiples défauts est souvent observée chez le chien avec un pelage merle avec des quantités excessives de blanc. Le mode de transmission n'a pas été prouvée. Il est donc plus prudent de supposer que la répétition de ce type de maladie est héréditaire.
La microphtalmie est un problème congénital et irrémédiable car il n'existe aucun traitement

Atrophie progressive de la rétine (APR)

Cette maladie génétique provoque la dégénérescence et la mort des cellules de la rétine, à l'arrière de l’œil, même si ces cellules semblaient se développer normalement plus tôt dans la vie du chien.

  • Atrophie progressive de la rétine généralisée: Cette maladie touche principalement les cellules photoréceptrices. Les deux yeux sont touchés de façon semblable et le chiens finit par devenir totalement aveugle.
  • Atrophie progressive de la rétine centrale: L'anomalie est dans l'épithélium pigmentaire rétinien. Les cellules photoréceptrices seront aussi dégénérer par la suite. Le taux de perte de vision est beaucoup plus lent qu'avec l'atrophie progressive de la rétine généralisée, et tous les chiens ne deviennent pas totalement aveugles.

Il n'y a pas de changements externes évidentes aux niveau des yeux. Le premier signe est généralement des difficultés avec la vision de nuit, dès l'âge de 6 semaines, et ceci progresse jusqu'à la perte complète de la vision d'environ vers 1 ou 2 ans. Certains chiens peuvent conserver une certaine vision jusqu'à l'âge de 2/ 3 ans.

Le degré de déficience visuelle varie selon la race de chien et le type spécifique de la dégénérescence de la rétine, mais les chiens les plus touchés seront finalement complètement aveugle. L'atrophie progressive de la rétine est un problème irrémédiable car il n'existe aucun traitement
Dans la plupart des races étudiées à ce jour, l'atrophie progressive de la rétine est héritée comme un trait héréditaire.

Dysplasie rétinienne

Dans dysplasie rétinienne, il y a un développement anormal de la rétine, présente à la naissance. Le trouble peut être héréditaire, ou elle peut être acquise à la suite d'une infection virale ou un autre événement avant la naissance des chiots.La dysplasie rétinienne est une forme de malformation de la rétine et non pas une maladie progressive. C'est une affection congénitale et les chiots qui naissent avec présentent de suite la forme la plus sévère de la maladie.
Il existe trois formes de dysplasie rétinienne

  • le pliage de une ou plusieurs zones de la rétine. Il s'agit de la forme la plus bénigne, et l'importance sur la vision du chien est inconnu.
  • géographiques : les zones de l'amincissement, le pliage et la désorganisation de la rétine.
  • attenante: désorganisation grave associée à la séparation de la rétine.

Même si une l’incidence virale peu influer, dans la plupart des races étudiées à ce jour, l'atrophie progressive de la rétine est héritée comme un trait héréditaire. il n'y aura pas d'évolution ultérieure et il n'existe aucun traitement pour la dysplasie de la rétine.

Blanc envahisant ou mauvais marquage?

Les chiens avec un excès des marquages blancs sont parfois appelés des blancs envahissant ou des mauvais marquages. Les Bergers Américain Miniature avec trop de blanc sont généralement en bonne santé (les exceptions sont notées ci-dessous). Il existe des races entières qui permettent beaucoup plus de blanc de ce qui est typique chez les Aussies.

Les standards de race limitent la quantité de marquages blancs qu’un Berger Américain Miniature est censé d’avoir. Le Club Canin Canadien et le American Kennel Club note que les zones autour des yeux et des oreilles doivent être « dominées » par une coloration non-blanche et que le collier blanc ne doit pas s’étendre au-delà du point du garrot, avec des « tâches de blanc sur le corps » répertorié comme une disqualification. L’American Kennel Club est très spécifique : Le blanc est admis au cou (partielle ou en collier complet), la poitrine, les jambes, en dessous du museau, en liste sur la tête et en extension en partant du dessous jusqu’à 10 cm sur les côtés en mesurant d’une ligne horizontale au coude. Le blanc en tête ne doit pas prédominé et les yeux doivent être complètement entourés par la couleur et le pigment.Le standard AKC disqualifie non seulement les taches blanches sur le corps, mais aussi du blanc sur le dos entre le garrot et la queue ou sur les côtés entre les coudes et le haut de l’arrière train. Les standards dans la plupart des autres pays sont fondés sur le standard AKC.

Ces restrictions ne sont pas faites simplement pour produire un certain look. Les Aussies qui ont plus de blanc que le montant autorisé peuvent avoir certains problèmes de santé et de solidité. Les chiots de deux parents merle qui ont hérité deux copies du gène de merle ont presque toujours des défauts importants de la vision et de l’audition et ils présentent presque toujours plus de blanc que ce qui est autorisé par les standards. Les chiens de n’importe quelle couleur qui ont beaucoup de blanc sur ou autour des oreilles peuvent être sourd d’une ou les deux oreilles. La peau rose sur le pourtour des yeux, le nez ou la gueule est vu chez les chiens avec un excès de blanc et peuvent être sujet à des dommages du soleil si le chien passe beaucoup de temps à l’extérieur dans des environnements ensoleillés.

Si un chien non-merle a un excès de blanc et au moins un de ses parents n’est pas merle, la cause est une combinaison de gènes de taches blanches, qui détermine la quantité de blanc sur le corps. Les parents de ce chien sont porteurs du gène(s) qui a abouti à des marquages inacceptables.

image8